Communauté Catholique Francophone de Bonn - Cologne
Rolandstrasse, 2 – 53 179 Bonn
Tél : 0228 / 362 587 – fax: 0228 / 180 326 14
Email : info@ccfbk.de
Vous trouverez sur ce site toutes les informations concernant la communauté francophone de Bonn et de Cologne.
La messe dominicale est Ă  11H Ă  Bonn Ă  l'Ă©glise Saint Andreas et Ă  17H Ă  Cologne Ă  l'Ă©glise Sankt Ursula.

 

Rolandstrasse 2  -  53 179 Bonn

  Tél. : 0228/36 25 87 Fax: 0228/18032614 

        E-Mail : info@ccfbk.de 

Site Blog: http://ccfbk.de

Communauté Catholique Francophone de Bonn / Cologne 

Permanence:

Lundi 15h-18h; Mardi, jeudi, vendredi  9h - 12h 

Aumônier :

P. Jean-Paul Cyimana  É 0228 / 93298106

Portable:  0178-9353003 E-Mail: jeanpaulcyimana@yahoo.com

 

 

 

 

 

 

 

 

18 octobre 2020

29e dimanche du temps ordinaire (A)

« Rendez donc à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu. »

*************************************************************************** 

 

Entrée : La main du Seigneur m’a montré

Soliste :    La main du Seigneur m’a montré sa puissance

La main du Seigneur m’a fait triompher 

Tous :      La main du Seigneur m’a montré sa puissance,

La main du Seigneur m’a fait triompher. (bis) 

                 Je ne mourrai point, mais je vivrai

Pour proclamer les œuvres du Seigneur. (bis) 

Soliste :    Christ dit : « Celui qui croit en moi,

Même s’il meurt, vivra.

Celui-là vivra pour l’éternité. » (bis) 

Tous :      Je ne mourrai point, mais je vivrai

Pour proclamer les œuvres de Yahvé.

Je ne mourrai point, mais je vivrai

Pour proclamer les œuvres du Seigneur.

Soliste :    La main du Seigneur…

 

Kyrie (Bénin) 

Seigneur, Seigneur, Seigneur prends pitié (femmes) (bis)

Seigneur, Seigneur, Seigneur prends pitié (toute la foule)

O Christ prend pitié, (hommes) O Christ prends pitié

O Christ prend-end pitié, O Christ prend pitié

Seigneur, Seigneur, Seigneur prends pitié (femmes)

Seigneur, Seigneur, Seigneur prends pitié (Tous)

 

Gloria :

R/ Gloire à Dieu au plus haut des cieux,

    et paix sur la terre aux hommes qu’Il aime.  (bis) 

1. Nous te louons, nous te bénissons

    Nous t’adorons, nous te glorifions

    Nous te rendons grâce pour ton immense gloire (tous)  R/

2. Seigneur Dieu Roi du Ciel, Dieu le Père Tout puissant,

    Seigneur Fils unique Jésus-Christ

    Seigneur Dieu agneau de Dieu le Fils du Père.  R/

3. Toi, qui enlève, le péché du monde prends pitié de nous

    Toi, qui es assis à la droite du père reçois notre prière

4. Car toi Seul est Saint, Toi Seul est Seigneur, (Tous)

    Toi seul est le Très-Haut, Jésus-Christ avec le Saint Esprit

    Dans la gloire de Dieu le Père.

    A-A Amen, Amen (bis) aux Hommes qu’Il aime (bis) 

    A-A Amen, Amen (bis) ´AAAAAmen

 

1e lecture : livre d’Isaïe (45, 1.4-6a) :

« J’ai pris Cyrus par la main pour lui soumettre les nations. » 

 

Psaume 95 :

R/ Rendez au Seigneur la gloire et la puissance.

 

2e lecture : 1ère lettre de saint Paul aux Thessaloniciens (1, 1-5b) :

« Nous nous souvenons de votre foi, de votre charité et de votre espérance. » 

 

Acclamation : Alléluia de Taizé

Alléluia allélu alléluia, alléluia alléluia,
Alléluia allélu alléluia, alléluia alléluia.

Alléluia, alléluia, alléluia,
Alléluia, alléluia.

 

Évangile : selon saint Matthieu (22, 15-21) :

« Rendez à César ce qui est à César,

et à Dieu ce qui est à Dieu. »

 

Profession de la foi : Symbole des Apôtres

 

Prière universelle :

R/ Apeto dotomi, Apeto Vé mian nou. (bis) 

(Seigneur, écoute-nous – chant béninois)

 

Umuryango wawe wose (langue kinyatwanda) 

R/ Umuryango wawe wose, akira Mwami,

    Uzanye amaturo meza, akira Mwami,

    Ngo uyashyire ku meza yawe, akira Mwami,

    Tugutuye umutima mwiza.

1. Amahanga yose y'isi, Mubyeyi,

    Arashima kuri Rurema, Mubyeyi,

    Dawe ineza watugiriye, akira,

    Ntugahweme kuyitugirira.  R/

2. Umugati na divayi, Mubyeyi,

    Byavuye mu maboko yawe, Mubyeyi,

    Ubihindure bibe umubiri, akira,

    N'amaraso bya Yezu Kristu.  R/

3. Amahanga yose y'isi, Mubyeyi,

    Arashaka kukurata, Mubyeyi,

    Natwe kandi Mana Rurema, akira,

    Tugutuye ibyo dutunze.  R/

 

Sanctus : Le Seigneur est Saint

R/ Le Seigneur est Saint, le Seigneur est Saint, le Seigneur est Saint !

1. Le Seigneur est notre Dieu, le Seigneur est notre Père,

    Il règne dans les cieux, qu’il règne sur la terre.  R/

2. Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur,

    Béni soit celui qui vient régner dans nos cœurs. 

    Hosanna, Hosanna, Hosanna.

 

Agnus Dei : Mwana Mbata wa Nzambe (Agneau de Dieu – chant congolais) 

R/ Mwana Mbata wa Nzambe, oko longola biku na bimolongo.

1. Oh yokela biso mawa, yokela biso mawa e.  R/

2. Oh yokela biso mawa, yokela biso mawa e.  R/

3. Oh pesa biso nilé, pesa biso boboto.  R/ 

 

Communion : Qui mange ma chair

R/ Qui mange ma chair et boit mon sang a la vie éternelle

    Et je le ressusciterai au dernier  jour.

1. Prenez et mangez le vrai pain, le pain du Seigneur,

    Le vrai corps de votre Sauveur.  R/

2. Prenez et mangez le seul pain qui fait de vos vies,

    Un seul corps et un seul esprit.  R/

 

Sortie: Humble servante 


1. Humble servante du Seigneur,
    Amour éveillé par la grâce,
    Dieu te choisit.
    Heureuse, tu accueilles le message
    Du Maître de la vie.
2. Terre féconde au vent de Dieu,
    Ta glaise nourrit la semence,
    Dieu te bénit.
    Le Verbe peut germer dans ton silence,
    Tu portes Jésus-Christ.
3. Mère attentive aux joies des cœurs,
    Tu pries, et le signe de fête,
    Dieu l’accomplit.
    C’est l’heure où, parmi nous, se manifeste
    La gloire de ton Fils.
4. Joie de l’Église au long du temps,
    Tu portes l’espoir du Royaume:
    Christ est vivant!
    Éclaire notre route jusqu’à l’aube,
    Étoile de l’Avent.


MÉDITATION ET PRIÈRE

 

Rendez à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu 

Nous connaissons tous cette fameuse réponse de Jésus. Le Seigneur nous rappelle ici qu’aucun empereur, aucun dictateur, aucun chef de gouvernement ne peut tout contrôler dans nos vies. Il n’y a pas seulement César, il y a aussi Dieu.

La pièce de monnaie présentée par les pharisiens portait l’effigie ou l’image de l’empereur. Elle lui appartenait donc. Mais l’être humain est créé à l’image de Dieu : «Homme et femme il les créa, à son image il les créa». (Genèse 1) Nous appartenons donc à Dieu et non à l’empereur.

Ce que Jésus répond à ceux qui cherchent à le prendre en défaut afin de l’accuser devant le représentant romain, c’est qu’il faut respecter l’autorité civile mais, souligne-t-il, l’empereur n’est pas tout puissant. Saint Pierre rappellera aux chrétiens que dans plusieurs circonstances «il faut obéir à Dieu plutôt qu’aux hommes». (Actes 5, 29). Au deuxième siècle, un auteur chrétien, Théophile, évêque d’Antioche, écrivait : «Je rendrai hommage à l’empereur, mais je ne l’adorerai pas. Je n’adorerai que Dieu seul, sachant que l’empereur est un être humain comme moi et qu’il a été créé comme moi

Le Christ répète donc que César est César, mais il n’est pas Dieu. Le pouvoir politique, quel qu’il soit, n’a pas le droit d’envahir les consciences et de s’emparer de tout l’être humain. Nous ne donnerons à l’empereur et à l’empire d’aujourd’hui ni notre foi et ni notre comportement moral, ni nos espérances, ni nos rêves. Nous conserverons notre liberté intérieure et notre sens critique. Les gouvernements ne peuvent jamais nous obliger à agir contre notre conscience.

Dans un monde où toutes les opinions ont pignon sur rue, il faut beaucoup de discernement pour faire la part des choses et savoir «rendre à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu.»

 

Annonces :

Jeudi 22.10.2020 :         19h00        Messe à St. Andreas, suivie de l’adoration

Samedi 24.10.2020 :     13h00        Messe de Baptême de Marie-Oana Elike

                                                    YUGBARE, en l’église St. Andreas

 

À noter :

Ø  Celles et ceux qui voudraient se procurer le Missel des Dimanches 2021 (Année B) sont priés de se faire inscrire à la sortie de la messe ou à l’aumônerie, pendant les heures de permanence. Date-limite d’inscription : le dimanche 08 Novembre 2020 !

Ø  Attention au changement d’heure et au passage à l’heure d’hiver le dimanche 25 octobre 2020 ! Il faudra reculer les montres et pendules d’une heure.

 

 

 

 

11 octobre 2020

28e dimanche du temps ordinaire (A)

« Beaucoup sont appelés, mais peu sont élus. »

*****************************************

 

Entrée: En marchant vers toi, Seigneur 

R/ En marchant vers toi, Seigneur, 

    Notre cœur est plein de joie: 

    Ta lumière nous conduit 

    Vers le Père, dans l’Esprit, 

    Au Royaume de la vie. 

1. Tu dissipes, ô Jésus Christ,

    Les ténèbres du péché,

    Car tu es lumière et vie,

    Et tous ceux qui croient en toi,

    Tu les nommes "fils de Dieu".  R/

2. Dieu nous aime le premier,

    D’un amour fidèle et sûr,

    Il nous donne Jésus Christ,

    Qui nous sauve de la mort,

    En mourant sur une croix.  R/

 

Gloria :

  R/ Gloria, Gloria, in excelsis Deo ! (bis) 

  Et paix sur la terre aux hommes qu’il aime.

  Nous te louons, nous te bénissons,

  nous t’adorons, nous te glorifions,

  nous te rendons grâce pour ton immense gloire,

  Seigneur Dieu, Roi du ciel, Dieu le Père tout-puissant.

  Seigneur, Fils unique, Jésus Christ,

  Seigneur Dieu, Agneau de Dieu, le Fils du Père ;

  toi qui enlèves le péché du monde, prends pitié de nous,

  toi qui enlèves le péché du monde, reçois notre prière ;

  toi qui es assis à la droite du Père, prends pitié de nous.

  Car toi seul es saint, toi seul es Seigneur,

  toi seul es le Très-Haut : Jésus Christ,

  avec le Saint-Esprit,

  dans la gloire de Dieu le Père.

  AMEN.  R/

 

1e lecture : Lecture du livre d’Isaïe (25, 6-9) :

« Le Seigneur préparera un festin ; il essuiera les larmes sut tous les visages. » 

 

Psaume 22 :

R/ Le Seigneur est mon berger, rien ne saurait me manquer.

 

2e lecture : lettre de saint Paul aux Philippiens (4, 12-14. 19-20) :

« Je peux tout en celui qui me donne la force. » 

 

Acclamation :

 

Évangile : selon saint Matthieu (22, 1-14) :

« Tous ceux que vous trouverez, invitez-les à la noce. »

 

Profession de la foi : Symbole des Apôtres

Je crois en Dieu, le Père tout-puissant,

Créateur du ciel et de la terre.

Et en Jésus-Christ Son Fils unique,

notre Seigneur;

qui a été conçu du Saint-Esprit,

est né de la Vierge Marie;

a souffert sous Ponce Pilate,

a été crucifié, est mort, et a été enseveli;

est descendu aux enfers,

le troisième jour est ressuscité des morts;

est monté aux cieux,

est assis à la droite de Dieu

le Père tout-puissant,

d'où Il viendra juger les vivants et les morts.

Je crois en l’Esprit Saint,

à la sainte Église Catholique,

à la communion des Saints,

à la rémission des péchés,

à la résurrection de la chair,

à la vie éternelle.

AMEN. 

Prière universelle :

R/ Dans ta miséricorde, Seigneur, écoute-nous.

 

Sanctus : Messe du Partage AL 173

 

Doxologie :

Amen. Amen. Gloire et louange à notre Dieu ! (bis)

 

Communion : Orgue 

 

Action de grâce : Le Christ nous fait asseoir à sa table 

R/ Le Christ nous fait asseoir à sa table, 

    Le Royaume de Dieu est au milieu de nous ! 

1. Bénis le Seigneur, ô mon âme,
    que tout mon être bénisse son saint nom ;
    bénis le Seigneur, ô mon âme,
    n’oublie aucun de ses bienfaits.  R/

 

Sortie : Ave Maria, sois notre secours

R/ Ave Maria, sois notre secours,
    Entends nos prières et prie Dieu pour nous.

1. Toi, notre Mère, prends-nous par la main,
    Montre-nous la route, qui conduit vers Dieu.  R/ 


MÉDITATION ET PRIÈRE

 

Tous invités

L’Évangile de ce dimanche nous présente un roi qui célébrait les noces de son fils. Ce roi, c’est Dieu. Il invite l’humanité entière à la noce de son Fils Jésus. Envoyé par le Père, Jésus a épousé notre humanité par son incarnation. Et le Père veut absolument que tous en bénéficient et s’en réjouissent. C’est donc toute l’humanité que Dieu veut rassembler auprès de lui. Les paroles de Jésus sont très claires : “Allez donc à la croisée des chemins ; tous ceux que vous rencontrerez, invitez-les au repas de noces.”

Mais l’Évangile nous montre l’obstination de ceux qui se sont éloignés de la Bonne Nouvelle. Nous sommes surpris et même choqués devant l’attitude désinvolte des invités de cette parabole. On leur propose quelque chose d’extraordinaire qui va transformer leur vie ; or voilà qu’ils n’ont pas le temps, ils sont débordés de travail, accablés de soucis. Pire, ils se retournent contre les messagers porteurs de cette bonne nouvelle qui insistent et ils les maltraitent sauvagement. C’est une allusion à tous les martyrs d’autrefois et à ceux d’aujourd’hui.

Nous aussi, nous trouvons facilement des excuses pour ne pas répondre à l’invitation du Seigneur. Je n’ai pas le temps de prier ni d’aller à la messe parce que j’ai trop de travail, ou encore parce que j’ai des invités. On oublie alors que l’Eucharistie est vraiment le rendez-vous le plus important de la semaine. Le Christ est là présent ; il rejoint les communautés chrétiennes réunies en son nom. Il vient nous redire l’amour passionné de Dieu pour tous les hommes. Malheureusement, beaucoup préfèrent être tranquillement installés chez eux et éviter tout ce qui dérange leur tranquillité.

En ce mois du Rosaire, tournons-nous vers la Vierge Marie. Qu’elle nous accompagne sur le chemin de conversion. Confions-lui les drames et les espérances de notre monde. Prions-la aussi pour ceux qui sont persécutés à cause de leur foi. Elle sera toujours là pour nous renvoyer au Christ. “Aujourd’hui, ne fermons pas notre cœur, mais écoutons la voix du Seigneur.”

 

Annonces :

Jeudi 15.10.2020 :         19h00        Messe à St. Andreas, suivie de l’adoration

 

À noter :

Celles et ceux qui voudraient se procurer le Missel des Dimanches 2021 (Année B) sont priés de se faire inscrire à la sortie de la messe ou à l’aumônerie, pendant les heures de permanence. Date limite d’inscription : le dimanche 08 Novembre 2020 ! 

 

 

 

 

 

4 octobre 2020

27e dimanche du temps ordinaire (A)

« La pierre qu’ont rejetée les bâtisseurs est devenue la pierre d’angle. »

************************************************************

 

Entrée : Dieu nous accueille en sa maison

R/ Dieu nous accueille en sa maison,

    Dieu nous invite à son festin.

    Jour d’allégresse et jour de joie ! Alléluia !

1. Ô quelle joie quand on m’a dit :

    « Approchons-nous de sa Maison,

    Dans la Cité du Dieu vivant ! »  R/

2. Criez de joie pour notre Dieu

    Chantez pour lui, car il est bon,

    Car éternel est son amour.  R/ 

3. Approchons-nous de ce repas
    Où Dieu convie tous ses enfants,
    Mangeons le pain qui donne vie.  R/

 

Gloria :

  R/ Gloria, Gloria, in excelsis Deo ! (bis) 

  Et paix sur la terre aux hommes qu’il aime.

  Nous te louons, nous te bénissons,

  nous t’adorons, nous te glorifions,

  nous te rendons grâce pour ton immense gloire,

  Seigneur Dieu, Roi du ciel, Dieu le Père tout-puissant.

  Seigneur, Fils unique, Jésus Christ,

  Seigneur Dieu, Agneau de Dieu, le Fils du Père ;

  toi qui enlèves le péché du monde, prends pitié de nous,

  toi qui enlèves le péché du monde, reçois notre prière ;

  toi qui es assis à la droite du Père, prends pitié de nous.

  Car toi seul es saint, toi seul es Seigneur,

  toi seul es le Très-Haut : Jésus Christ,

  avec le Saint-Esprit,

  dans la gloire de Dieu le Père. AMEN.  R/

 

1e lecture : livre d’Isaïe (5, 1-7) :

« La vigne du Seigneur de l’univers, c’est la maison d’Israël. »

 

Psaume 79 (80) :  

R/ Descends dans ta vigne, Seigneur, viens visiter ton peuple.

1. La vigne que tu as prise à l’Égypte,
    tu la replantes en chassant des nations.
    Elle étendait ses sarments jusqu’à la mer,
    et ses rejets, jusqu’au Fleuve.  R/

2. Pourquoi as-tu per sa clôture ?
    Tous les passants y grappillent en chemin ;
    le sanglier des forêts la ravage
    et les tes des champs la broutent.  R/

3. Dieu de l’univers, reviens !
    Du haut des cieux, regarde et vois :
    visite cette vigne, protège-la,
    celle qu’a plantée ta main puissante.  R/

4. Jamais plus nous n’irons loin de toi :
    fais-nous vivre et invoquer ton nom !
    Seigneur, Dieu de l’univers, fais-nous revenir ;

    que ton visage s’éclaire, et nous serons sauvés.

 

2e lecture : lettre de saint Paul aux Philippiens (4, 6-9) :

« Mettez cela en pratique. Et le Dieu de la paix sera avec vous. » 

 

Évangile : selon saint Matthieu (21, 33-43) :

« Il louera la vigne à d’autres vignerons. »

 

Profession de la foi : Symbole des Apôtres

Je crois en Dieu, le Père tout-puissant,

Créateur du ciel et de la terre.

Et en Jésus-Christ Son Fils unique,

notre Seigneur;

qui a été conçu du Saint-Esprit,

est né de la Vierge Marie;

a souffert sous Ponce Pilate,

a été crucifié, est mort, et a été enseveli;

est descendu aux enfers,

le troisième jour est ressuscité des morts;

est monté aux cieux,

est assis à la droite de Dieu

le Père tout-puissant,

d'où Il viendra juger les vivants et les morts.

Je crois en l’Esprit Saint,

à la sainte Église Catholique,

à la communion des Saints,

à la rémission des péchés,

à la résurrection de la chair,

à la vie éternelle. AMEN.

 

Prière universelle :

R/ Notre Père, notre Père, nous te supplions humblement.

 

Sanctus :

 

Communion : Orgue 

 

Action de grâce : Confitemini Domino 

Confitemini Domino, quoniam bonus. Confitemini Domino, alleluia !

(Rendez grâce au Seigneur, car il est bon.)

 

Sortie : Salve Regina 


Salve, Regina, mater misericordiæ !

Vita, dulcedo et spes nostra, salve !

Ad te clamamus, exsules filii Evæ.

Ad te suspiramus, gementes et flentes

in hac lacrymarum valle.

Eia ergo, advocata nostra, illos tuos

misericordes oculos ad nos converte ;

et Jesum, benedictum fructum ventris tui,

nobis post hoc exsilium ostende.

O clemens, o pia, o dulcis Virgo Maria!

 

« Salut, ô Reine, Mère de miséricorde ;

notre vie, notre douceur et notre espoir, salut ;
Enfants d'Ève, de cette terre d’exil,

nous crions vers vous.

Vers vous nous soupirons, gémissant et pleurant

dans cette vallée de larmes.
Ô vous, notre avocate,

tournez vers nous vos yeux miséricordieux.

Et après cet exil, montrez-nous Jésus,

le fruit béni de vos entrailles.

Ô clémente, ô miséricordieuse,

ô douce Vierge Marie! »


MÉDITATION ET PRIÈRE

 

Un homme confia sa vigne à des vignerons

Dans la Bible, la vigne est symbole de bien-être, de prospérité et de paix. C’est un lieu de bonheur où l’alliance entre Dieu et l’être humain est vécue à plein. Lorsque les gens se souviennent d’une période de tranquillité et de paix, ils évoquent la vigne : «Il y avait la paix sur toutes les frontières alentour. Juda et Israël habitèrent en sécurité chacun sous sa vigne et sous son figuier, depuis Dan jusqu’à Bersabée, pendant toute la vie de Salomon.» (1 Roi 5, 5) «Ils briseront leurs épées pour en faire des socs et leurs lances pour en faire des serpes. On ne lèvera plus l’épée nation contre nation, on n’apprendra plus à faire la guerre. Mais chacun restera assis sous sa vigne et sous son figuier, sans personne pour l’inquiéter.» (Michée 4, 3-4)

Dans l’Évangile de ce dimanche, lorsque le Christ mentionne la vigne, on s’attend donc à une histoire de paix et de prospérité. Mais dans le texte d’aujourd’hui, les responsables de la vigne ne pensent qu’à tuer pour s’emparer d’un bien qui ne leur appartient pas.

Le premier élément important de cette histoire, c’est que Dieu nous met en charge, nous confie sa vigne. Il veut que nous soyons ses partenaires. Il est donc bon de se demander ce que nous faisons de la vigne du Seigneur. Qu’est ce qui arrive au monde que Dieu nous a confié ? Qu’en est-il de la paix entre les nations, de la distribution des biens de la terre, du réchauffement climatique, de la déforestation, des pluies acides, de la disparition de nombreuses espèces animales ? Ce sont des questions pertinentes pour chacun d’entre nous responsables de notre terre.

Comme dans la parabole d’aujourd’hui, nous pouvons croire que nous sommes les propriétaires du monde qui nous est confié et tout faire pour garder les fruits pour nous-mêmes d’une manière égoïste, sans penser aux autres et sans nous préoccuper de ce que nous laisserons aux générations suivantes.

Le péché des vignerons de la parabole, c’est de vouloir s’approprier les fruits qui ne leur appartiennent pas. Ils veulent gérer la terre à leur seul profit et bénéfice.

Le message de la parabole d’aujourd’hui, c’est que Dieu nous a confié le monde dans lequel nous vivons, pour le bien de tous. C’est à nous de répondre à cette invitation avec tous les talents que nous avons reçus.

 

Annonces :

Jeudi 08.10.2020 :         19h00        Messe à St. Andreas, suivie de l’adoration

 

 

 

 

27 septembre 2020

26e dimanche du temps ordinaire (A)

Messe de Baptême, Première Communion

et Confirmation

« L'Esprit du Seigneur est sur moi

parce que le Seigneur m'a consacré par l'onction. »

*********************************************

Entrée : Jubilate Deo 

R/ Jubilate Deo ! Cantate Domino ! (bis)

1. Acclamez Dieu, toute la terre ;

    Fêtez la gloire de son nom,

    Glorifiez-le en célébrant sa louange.

    Dites à Dieu : « Que tes actions sont redoutables ! »  R/

2. « Toute la terre se prosterne devant toi,

    Elle chante pour toi, elle chante pour ton nom. »

    Venez et voyez les hauts faits de Dieu,

    Ses exploits redoutables pour les fils des hommes.  R/

3. Il changea la mer en terre ferme :
    Ils passèrent le fleuve à pied sec.
    De là, cette joie qu’il nous donne.
    Il règne à jamais par sa puissance.
  R/ 

4. Venez, écoutez, vous tous qui craignez Dieu :
    Je vous dirai ce qu’il a fait pour mon âme.
    Béni soit Dieu qui n’a pas écar ma prière,
    Ni détourné de moi son amour !
  R/ 

 

Gloria :

      R/ 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Et paix sur la terre aux hommes qu’il aime.

  Nous te louons, nous te bénissons,

  nous t’adorons, nous te glorifions,

  nous te rendons grâce pour ton immense gloire,

  Seigneur Dieu, Roi du ciel, Dieu le Père tout-puissant. 

  Seigneur, Fils unique, Jésus Christ,

  Seigneur Dieu, Agneau de Dieu, le Fils du Père ;

  toi qui enlèves le péché du monde, prends pitié de nous, 

  toi qui enlèves le péché du monde, reçois notre prière ;

  toi qui es assis à la droite du Père, prends pitié de nous. 

  Car toi seul es saint, toi seul es Seigneur,

  toi seul es le Très-Haut : Jésus Christ,

  avec le Saint-Esprit

  dans la gloire de Dieu le Père.

  AMEN.

 

1e lecture : Lecture du livre des Actes des Apôtres (2, 1-8)

La venue de l’Esprit Saint sur les disciples 

 

Quand arriva le jour de la Pentecôte, au terme des cinquante jours, ils se trouvaient réunis tous ensemble. Soudain un bruit survint du ciel comme un violent coup de vent : la maison où ils étaient assis en fut remplie tout entière. Alors leur apparurent des langues qu’on aurait dites de feu, qui se partageaient, et il s’en posa une sur chacun d’eux. Tous furent remplis d’Esprit Saint : ils se mirent à parler en d’autres langues, et chacun s’exprimait selon le don de l’Esprit. Or, il y avait, résidant à Jérusalem, des Juifs religieux, venant de toutes les nations sous le ciel. Lorsque ceux-ci entendirent la voix qui retentissait, ils se rassemblèrent en foule. Ils étaient en pleine confusion parce que chacun d’eux entendait dans son propre dialecte ceux qui parlaient. Dans la stupéfaction et l’émerveillement, ils disaient : « Ces gens qui parlent ne sont-ils pas tous Galiléens ? Comment se fait-il que chacun de nous les entende dans son propre dialecte, sa langue maternelle ?

 

Psaume 24 :

R/ Souviens-toi, Seigneur, de ton amour.

 

 

 

 

 

1. Seigneur, enseigne-moi tes voies,

    fais-moi connaître ta route.

    Dirige-moi par ta véri, enseigne-moi,

    car tu es le Dieu qui me sauve.  R/ 

2. Rappelle-toi, Seigneur, ta tendresse,

    ton amour qui est de toujours.

    Oublie les révoltes, les péchés de ma jeunesse,

    dans ton amour, ne m’oublie pas.  R/ 

3. Il est droit, il est bon, le Seigneur,

    lui qui montre aux pécheurs le chemin.

    Sa justice dirige les humbles,

    il enseigne aux humbles le chemin.  R/ 

 

Acclamation : Alleluya

Alleluya, Alleluya ! (bis) 

Ngwino, ngwino, ngwino, Kristu wadukunze,

ugumane na twe, tukuyoboke.

Alleluya, Alleluya !

(Viens, viens, Christ qui nous as tant aimés ;

reste avec nous, et nous te suivons.)

 

Évangile : selon saint Luc 4,14-22a

« Aujourd’hui s’accomplit ce passage de l’Écriture. » 

 

Lorsque Jésus, avec la puissance de l'Esprit, revint en Galilée, sa renommée se répandit dans toute la région. Il enseignait dans les synagogues des Juifs, et tout le monde faisait son éloge. Il vint à Nazareth, où il avait grandi. Comme il en avait l'habitude, il entra dans la synagogue le jour du sabbat, et il se leva pour faire la lecture. On lui présenta le livre du prophète Isaïe. Il ouvrit le livre et trouva le passage où il est écrit : L'Esprit du Seigneur est sur moi parce que le Seigneur m'a consacré par l'onction. Il m'a envoyé porter la Bonne Nouvelle aux pauvres, annoncer aux prisonniers qu'ils sont libres, et aux aveugles qu'ils verront la lumière, apporter aux opprimés la libération, annoncer une année de bienfaits accordée par le Seigneur. Jésus referma le livre, le rendit au servant et s'assit. Tous, dans la synagogue, avaient les yeux fixés sur lui. Alors il se mit à leur dire : « Cette parole de l'Écriture, que vous venez d'entendre, c'est aujourd'hui qu'elle s'accomplit. » Tous lui rendaient témoignage ; et ils s'étonnaient du message de grâce qui sortait de sa bouche.

 

Après l’homélie : Rites du Baptême et de la Confirmation :

Laudate omnes gentes, Laudate Dominum. (bis)

 

Prière universelle :

R/ Ô Seigneur, envoie ton Esprit, qui renouvelle la face de la terre. 

 

Offertoire : Ho nye nunana L’assignè (Reçois nos offrandes – Chant togolais) 

R/ Ho nye nunana L’assignè, hoe woadze nuwo.

    Hoe lo, hoe, hoe woadze nuwo. 

1. O Apeto, kpo nye nublanui, ho kpono sia L’assignè,

    Hoe woadze nuwo.  R/

2. O Apeto kpo nye nublanui, ho vin sia L’assignè,

    Hoe woadze nuwo.  R/

3. O Apeto, kpo nye nublanui, ho vosa sia L’assignè,

    Hoe woadze nuwo.  R/

 

Sanctus :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Communion : Nous t’avons reconnu, Seigneur

1. Nous t´avons reconnu, Seigneur, à la fraction du pain,
    Notre cœur est tout brûlant quand nous venons jusqu´à toi,
    Fortifie notre foi, ô Christ, en cette communion,
    Fais de nous un seul corps, uni en un seul esprit !
2. Tu as dit : "Vous ferez cela, en mémoire de moi".
    Pain et vin sont consacrés en signe de ton Salut,
    Ils nous donnent ta vie, ô Christ, en cette communion :
    Corps livré, Sang versé, pour nous sauver du péché
3. Nous venons t´adorer, Seigneur, en partageant le pain,
    Notre roi, notre pasteur, Jésus notre Rédempteur !
    Tu découvres ta gloire, ô Christ, en cette communion,
    Ouvre-nous le chemin, reçois-nous auprès de toi.
4. Par l´Esprit, apprends-nous Seigneur à contempler ton Corps,
    Tu es là, vraiment présent en ta sainte Eucharistie.
    Tu te livres en nos mains, ô Christ, en cette communion :
    "Mon Seigneur et mon Dieu, Jésus, ma vie et ma joie !"
5. Nous voici affamés, Seigneur, tout petits devant toi,

    Sous nos yeux, tu multiplies le pain qui donne la vie.
    Tu t´es fait nourriture, ô Christ, en cette communion,
    Conduis-nous au bonheur promis à tes serviteurs.
6. Joie sur terre et joie dans le ciel, en toi tout resplendit !
    Pour que l´homme soit fait Dieu, le Fils a pris notre chair.
    Allégresse des saints, ô Christ, en cette communion,
    En nos cœurs tu descends, pour vivre à jamais en nous.

 

Action de grâce : Sinogenda ntashimye

(Je ne peux pas sans dire merci – langue kirundi)

 

R1/ OYA, OYA, OYA YE, SINOGENDA NTASHIMYE. (bis) 

1. Kubera iteka wanteye, SINOGENDA NTASHIMYE,  

    ryo kuba mu bana bawe SINOGENDA NTASHIMYE.  

    Kubera ibyiza wampaye, SINOGENDA NTASHIMYE,  

    kandi ntari ndabikwiye, SINOGENDA NTASHIMYE. R/ 

R2/ Kugenda ntashimye, oya, oya sinovyubahuka kugenda ntagushimiye,

we Mana wampaye vyose, ivyiza wangabiye birandengeye,

none Mana yanje nuburuhiriye.  

R1/ OYA, OYA, OYA YE, SINOGENDA NTASHIMYE. (bis) 

2. Wanzigamye kuva kera, SINOGENDA NTASHIMYE,  

    gushika kuri uyu munsi, SINOGENDA NTASHIMYE.  

    Ko wanyertse urukundo, SINOGENDA NTASHIMYE,  

    urukundo rw’umuvyeyi, SINOGENDA NTASHIMYE. R2/ 

3. Nyen’ikigongwe MUVYEYI, GANZA , 

    Nyen urukundo MUVYEYI, GANZA  

    Mwami wabami MUVYEYI, GANZA,  

    Rugira vyose muvyeyi MUVYEYI, GANZA  

    Ganza imiryango MUVYEYI, GANZA ,  

    Ganza ibihugu MUVYEYI, GANZA  

    Ganza ganza MUVYEYI, GANZA ,  

    Ganza ganza MUVYEYI, GANZA. R2/ 

Sortie : Peuples, criez de joie / Lobe den Herren

1. Peuples, criez de joie et bondissez d’allégresse :

    Le Père envoie son Fils manifester sa tendresse ;

    Ouvrons les yeux : Il est l’Image de Dieu

    Pour que chacun le connaisse.

2. Lobe den Herren, den mächtigen König der Ehren;
    Lob ihn, o Seele, vereint mit den himmlischen Chören.
    Kommet zuhauf,
    Psalter und Harfe, wacht auf,
    Lasset den Lobgesang hören.

3. Peuples, battez des mains et proclamez votre fête :
    Le Père accueille en Lui ceux que son Verbe rachète ;
    Dans l’Esprit Saint, par qui vous n’êtes plus qu’un,
    Que votre joie soit parfaite.

 

*****************************

 


Annonces :

Jeudi 01.10.2020 :         09h30        24 heures d’adoration eucharistique

                                                    à St. Andreas avec la possibilité de se

                                                    confesser à 18h30

Vendredi 02.10.2020     09h00        Messe à St. Andreas

 

 

À noter :

Pour les 24 heures d’adoration eucharistique du jeudi 01 octobre 2020, prière de vous inscrire sur la liste Doodle : (http://doodle.com/poll/p6w7dciyzszhmers

 

 

 

**********************

 

BIENVENUE  

À MONSEIGNEUR 

JÉRÔME GAPANGWA NTEZIRYAYO, 

ÉVÊQUE ÉMÉRITE D’UVIRA

EN R. D. DU CONGO !

 

 

 

20 septembre 2020

25e dimanche du temps ordinaire (A)

« Les derniers seront les premiers, et les premiers seront les derniers. »

***********************************************************

 

Entrée : Appelez-moi, je vous écouterai

R/ Appelez-moi, je vous écouterai,

    et de partout je vous rassemblerai. (bis) 

1. Mes pensées, dit le Seigneur, sont des pensées de paix,

    De paix et non pas de malheur.  R/

2. Mes pensées, dit le Roi des rois, sont des pensées de paix,

    De paix et non pas de malheur.  R/

 

Kyrie eléisson:

- Kyrie, eeléison, eléison, eeléison. (bis) 

- Kriste, eléison, eléison eléison. (bis) 

- Kyrie, eeléison, Kyrie eléison, eeléison on. (bis)

 

Gloria :

  R/ Gloire soit à Dieu au plus haut des cieux,

      et paix sur la terre aux hommes qu’il aime. Gloire à Dieu. Amen.

  Et paix sur la terre aux hommes qu’il aime.

  Nous te louons, nous te bénissons, nous t’adorons,

  nous te glorifions, nous te rendons grâce pour ton immense gloire,

  Seigneur Dieu, Roi du ciel, Dieu le Père tout-puissant.

  Seigneur, Fils unique, Jésus Christ,

  Seigneur Dieu, Agneau de Dieu, le Fils du Père ;

  toi qui enlèves le péché du monde, prends pitié de nous,

  toi qui enlèves le péché du monde, reçois notre prière ;

  toi qui es assis à la droite du Père, prends pitié de nous.

  Car toi seul es saint, toi seul es Seigneur,

  toi seul es le Très-Haut : Jésus Christ,

  avec le Saint-Esprit,

  dans la gloire de Dieu le Père. AMEN.  R/

 

1e lecture : livre d’Isaïe (55, 6-9) : « Mes pensées ne sont pas vos pensées. » 

 

Psaume 144 :

R/ Tu es proche Seigneur, par ta Parole, sauve-moi !

 

2e lecture : lettre de saint Paul aux Philippiens (1, 20c-24. 27a) :

« Pour moi, vivre c’est le Christ. »

 

Acclamation :

R/ Allé alléluia yé kanvou Gnanmien allé alléluia (allé allé) 

    Béman yé bo yé sro, yé kanvou Gnanmien alléluia (allé allé)

 

Évangile : selon saint Matthieu (20, 1-16) :

« Ton regard est-il mauvais parce que moi, je suis bon ? »

 

Profession de la foi : Symbole des Apôtres

Je crois en Dieu, le Père tout-puissant,

Créateur du ciel et de la terre.

Et en Jésus-Christ Son Fils unique,

notre Seigneur;

qui a été conçu du Saint-Esprit,

est né de la Vierge Marie;

a souffert sous Ponce Pilate,

a été crucifié, est mort, et a été enseveli;

est descendu aux enfers,

le troisième jour est ressuscité des morts;

est monté aux cieux,

est assis à la droite de Dieu

le Père tout-puissant,

d'où Il viendra juger les vivants et les morts.

Je crois en l’Esprit Saint,

à la sainte Église Catholique,

à la communion des Saints,

à la rémission des péchés,

à la résurrection de la chair,

à la vie éternelle. AMEN.

 

Prière universelle :

R/ N’oublie pas Seigneur, n’oublie pas, les cris de tes enfants.

 

Offertoire : Gnamien e min sou o sou

(Dieu, nous te suivons – langue baoulé, Côte d’Ivoire)

R/ Gnamien e min sou o sou (bis)

    Allouloua Gnamien e min sou o sou

    Gbedebge Gnamien e min sou o sou

1. Minsou o sou (4 fois)

    Famien Jesus selie e (soliste)

    Min ti nawoulè min ti a tin

    Sran ngo sou sou o le ngoan

    Tchenkloa.  R/

 

Sanctus : Saint, Saint est le Seigneur

R/ Saint, Saint est le Seigneur, Saint, éternel est son amour !

1. Le ciel et la terre sont remplis de ta gloire.
    Hosanna au plus haut des cieux.  R/

2. Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur!
    Hosanna au plus haut des cieux.  R/

 

Communion : Tu fais ta demeure en nous
R/ Tu es là présent, livré pour nous.
    Toi le tout-petit, le serviteur.
    Toi, le Tout-Puissant, humblement tu t´abaisses.
    Tu fais ta demeure en nous, Seigneur.

1. Le pain que nous mangeons, le vin que nous buvons,
    C´est ton corps et ton sang,
    Tu nous livres ta vie, tu nous ouvres ton cœur,
    Tu fais ta demeure en nous, Seigneur.
2. Par le don de ta vie, tu désires aujourd´hui
    Reposer en nos cœurs,
    Brûlé de charité, assoiffé d´être aimé,
    Tu fais ta demeure en nous, Seigneur.
3. Unis à ton Amour, tu nous veux pour toujours
    Ostensoirs du Sauveur,
    En notre humanité, tu rejoins l´égaré,
    Tu fais ta demeure en nous, Seigneur. 

 

Sortie : Niongoze vema Mariya


1. Mama Mariya ndiye djibu langu

    Hapa safarini, unisaidie.

    Uniombee kwa mwanao Yezu,

    Anikinge, anilinde. 

R/ Niongoze vema Mariya mwema.

    Bondeni huku niliko,

    nifike kwa usalama,

    mbinguni kwa Yezu mwanao. (bis)

2. Ku musalaba Yezu alisema,

    Mama yangu Mwema,

    Tazama mwanao,

    Nawe Yohana, huyu ndiye mama,

    Huyu ndiye mama yako.  R/

« 1. Ma Mère Marie, c’est ma réponse.

    Tant que je suis ici-bas, aide-moi,

    Prie ton Fils pour moi,

    Qu’il me protège, qu’il veille sur moi.

R/ Attends-moi, Sainte Marie,

    Sauve-moi de là où je suis,

    Que j’arrive en paix

    Dans les cieux, chez ton Fils.

2. Sur la Croix, Jésus a dit :

    « Ma Mère Sainte,

    Voici ton enfant.

    Et toi Jean, celle-ci est mère,

   Celle-ci est ta mère. »  


 


MÉDITATION ET PRIÈRE

 

Les ouvriers de la 11ème heure

Pendant trois dimanches consécutifs, nous entendrons trois paraboles de Jésus sur la vigne. Le Christ nous propose aujourd’hui celle des travailleurs embauchés tout au long de la journée, dimanche prochain celle des deux fils à qui le père demande d’aller travailler à sa vigne, et le dimanche suivant, la parabole des ouvriers qui veulent s’emparer de la vigne.

Dans la parabole d’aujourd’hui, le patron, le personnage central de la parabole, adopte une double conduite. Il observe la justice à l’égard des premiers embauchés en leur promettant un denier, une pièce d’argent, ce qui est un juste salaire pour une journée de travail. Le premier devoir, c’est d’être juste. Sans justice, rien de solide et de vrai ne peut être construit. Aux hommes qu’il a recrutés pour sa vigne, le propriétaire a versé une rétribution correcte.

Mais tout devient étonnant lorsque nous le voyons remettre aux derniers une somme dont la part de salaire est faible. Le reste, la plus grande part, c’est du don pur et simple, de la générosité, de la bonté.

Le propriétaire de la vigne obéit à deux logiques : la logique de la raison, et c’est la justice ; la logique du cœur, et c’est le don. Toutes deux sont nécessaires. Il faut être juste. Mais, tout autant il faut être bon. Il faut laisser parler sa tête autant que son cœur. Et tout ceci nous permet de commencer à répondre à l’appel du prophète : « Cherchez Dieu », nous disait Isaïe dans la première lecture. Dieu ne règle pas sa conduite sur une justice purement humaine. Il aime aussi les derniers venus, les retardataires, les sans-mérites.

L'important, c’est que nous reconnaissions Dieu comme celui qui le premier nous a aimés. « Ses pensées sont au-dessus de nos pensées ». Nos pensées sont entachées d’égoïsme, de jalousie ou d’ambition, tandis que celles de Dieu sont toujours débordantes de sa bonté. Si nous voulons trouver Dieu, il faut nous laisser faire par lui qui nous apprend à être à la fois rigoureusement justes et gratuitement bons.

 

Annonces :

Jeudi 24.09.2020 :              18h00          Chapelet médité, puis la messe, suivie de

                                                                     l’adoration du Saint-Sacrement à St. Andreas 

 

À noter :

Dimanche 27 Septembre 2020 à 11h00 : Messe de rentrée présidée par Monseigneur Jérôme GAPANGWA NTEZIRYAYO, évêque émérite d’UVIRA (R. D. du Congo), avec  Baptême, Première Communion et Confirmation. Après la messe, un verre d’accueil et d’amitié vous sera servi sur le parvis de l’église St. Andreas.

 

 

 

 

 

13 septembre 2020

24e dimanche du temps ordinaire (A)

« Dans notre vie comme dans notre mort, nous appartenons au Seigneur. »

**********************************************

 

  

 

     

Entrée : Jubilate Deo 

R/ Jubilate Deo ! Cantate Domino ! (bis) 

1. Acclamez Dieu, toute la terre ;

    Fêtez la gloire de son nom,

    Glorifiez-le en célébrant sa louange.

    Dites à Dieu : « Que tes actions sont redoutables ! »  R/

2. « Toute la terre se prosterne devant toi,

    Elle chante pour toi, elle chante pour ton nom. »

    Venez et voyez les hauts faits de Dieu,

    Ses exploits redoutables pour les fils des hommes.  R/

 

Gloria : 

R/ Gloire à Dieu au plus haut des cieux,  

    et paix sur la terre aux hommes qu’il aime. 

    Gloire à Dieu au plus haut des cieux,

    gloire à Dieu, gloire à Dieu.

  Nous te louons, nous te bénissons,

  nous t’adorons, nous te glorifions,

  nous te rendons grâce pour ton immense gloire,

  Seigneur Dieu, Roi du ciel, Dieu le Père tout-puissant.

  Seigneur, Fils unique, Jésus Christ,

  Seigneur Dieu, Agneau de Dieu, le Fils du Père ;

  toi qui enlèves le péché du monde, prends pitié de nous,

  toi qui enlèves le péché du monde, reçois notre prière ;

  toi qui es assis à la droite du Père, prends pitié de nous.

  Car toi seul es saint, toi seul es Seigneur,

  toi seul es le Très-Haut : Jésus Christ,

  avec le Saint-Esprit,

  dans la gloire de Dieu le Père. 

  AMEN.  R/

 

1e lecture : livre de Ben Sirac le Sage (27, 30--28, 7) :

« Pardonne à ton prochain le tort qu’il t’a fait ; alors, à ta prière,

tes péchés seront remis. » 

 

Psaume 102 :

R/ Le Seigneur est tendresse et pitié.

 

2e lecture : lettre de saint Paul aux Romains (14, 7-9) :

« Si nous vivons, si nous mourons, c’est pour le Seigneur.

 

Évangile : selon saint Matthieu (18, 21-35) :

« Je ne te dis pas de pardonner jusqu’à sept fois,

mais jusqu’à 70 fois sept fois. » 

Profession de foi : Symbole de Nicée-Constantinople

Je crois en un seul Dieu,
le Père Tout-Puissant, Créateur du ciel et de la terre,
de l'univers visible et invisible.

 

Je crois en un seul Seigneur, Jésus-Christ le Fils unique de Dieu,
né du Père avant tous les siècles.
Il est Dieu, né de Dieu, Lumière, née de la Lumière,
vrai Dieu, né du vrai Dieu,
engendré, non pas créé, de même nature que le Père,
et par Lui tout a été fait.
Pour nous les hommes, et pour notre salut, Il descendit du ciel;
par l'Esprit Saint, Il a pris chair de la Vierge Marie,
et S'est fait homme.
Crucifié pour nous sous Ponce Pilate,
Il souffrit sa passion et fut mis au tombeau.
Il ressuscita le troisième jour, conformément aux Écritures,
et Il monta au ciel; Il est assis à la droite du Père.
Il reviendra dans la gloire, pour juger les vivants et les morts;
et son règne n'aura pas de fin. 

 

Je crois en l'Esprit Saint, qui est Seigneur et qui donne la vie;
Il procède du Père et du Fils;
avec le Père et le Fils, Il reçoit même adoration et même gloire;
Il a parlé par les prophètes.

 

Je crois en l'Église, une, sainte, catholique et apostolique.
Je reconnais un seul baptême pour le pardon des péchés.
J'attends la résurrection des morts, et la vie du monde à venir.

AMEN.

 

Prière universelle :

R/ Seigneur, nous te prions.

 

Communion : Orgue

 

Sortie : Louange à Dieu, Très-Haut Seigneur

1. Louange à Dieu, Très-Haut Seigneur,

    Pour la beauté de ses exploits !

    Par la musique et par nos voix,

    Louange à Lui, dans les hauteurs !

2. Louange à Lui, puissance, honneur,

    Pour les actions de son amour !

    Au son du cor et du tambour,

    Louange à Lui pour sa grandeur !


MÉDITATION ET PRIÈRE

 

PARDONNER 70 FOIS SEPT FOIS

Ces trois dernières semaines, les textes bibliques nous ont parlé de la vie fraternelle et communautaire. En ce dimanche, ils insistent sur la nécessité du pardon. Pardonner à ceux qui nous ont fait du mal, c’est contraire à la mentalité du monde. Nous le constatons tous les jours : “Une fois, ça passe ; deux fois ça lasse ; trois fois ça casse.” C’est ce qui se dit très souvent, mais c’est absolument contraire au message de la Bible.

Bien avant la venue de Jésus, Ben Sirac écrivait : “Rancune et colère, voilà des choses abominables où le pécheur s’obstine”. Ce texte de l’Ancien Testament nous appelle à dépasser le cercle vicieux de la haine et à entrer dans la spirale montante du pardon et de l’amour mutuel.

Dans l’Évangile de ce dimanche, Pierre pensait être généreux en pardonnant jusqu’à sept fois. Sept est un chiffre qui symbolise la totalité. Mais dans son propos, Pierre reste encore dans la logique comptable. Jésus va bien plus loin : il multiplie à l’infini le devoir de pardonner : pardonner jusqu’à “70 fois sept fois” veut dire pardonner encore et toujours pour chacune des offenses ; ce que Jésus nous demande, il l’a vécu jusqu’au bout : livré aux mains des hommes, il a été bafoué, torturé et mis à mort sur une croix. Mais il a pardonné. Lui seul peut nous donner le courage d’aller jusqu’au bout.

Ils sont nombreux ceux qui l’ont suivi sur ce chemin : je pense à cet homme qui écrivait : “Il nous faut pardonner ; c’est la seule attitude qui convienne à des chrétiens.” Il parlait de celui qui l’avait dénoncé pour aller au camp de concentration. Malgré les horreurs qu’il y a vécues, il a eu le courage de pardonner. En agissant ainsi, il a suivi l’exemple du Christ.

Le pardon est la base de la vie chrétienne, parce qu’il permet d’entrer dans l’univers d’amour et de miséricorde de Dieu. Pour le Christ, le pardon et la réconciliation sont plus importants que le culte et les offrandes : «Lorsque tu présentes ton offrande à l’autel, si tu te souviens que ton frère a quelque chose contre toi, laisse-là ton offrande, va d’abord te réconcilier avec ton frère, puis reviens présenter ton offrande.» (Mt 5, 23s) Combien de désastres familiaux se produisent par manque de pardon : en temps de conflits familiaux, de séparation ou de divorce, de partage d’héritage … ?

 

Annonces :

Jeudi 17.09.2020 :         19h00        Messe à St. Andreas, suivie de l’adoration 

 

 

 

 

 

 

 

06 septembre 2020

23e dimanche du temps ordinaire (A)

« Si ton frère a commis un péché contre toi, va lui parler seul à seul. »

**********************************************************

 

  

 

Entrée : Jour du Seigneur, Jour du Dieu de Pâques

1. Jour du Seigneur, jour du Dieu de Pâques :

    Dieu fait de nous son Église rassemblée.

    Jour du Sauveur, un grand souffle passe,

    Nous célébrons Jésus Christ ressuscité.

2. Jour du Seigneur, jour de la tendresse :

    Dieu nous invite au festin des pardonnés.

    Jour du Sauveur, une voix nous presse,

    Gloire à l’Amour qui guérit les cœurs blessés !

 

Gloria :  

R/ Gloire à Dieu au plus haut des cieux,  

    et paix sur la terre aux hommes qu’il aime. 

    Gloire à Dieu au plus haut des cieux,

    gloire à Dieu, gloire à Dieu.

  Nous te louons, nous te bénissons,

  nous t’adorons, nous te glorifions,

  nous te rendons grâce pour ton immense gloire,

  Seigneur Dieu, Roi du ciel, Dieu le Père tout-puissant.

  Seigneur, Fils unique, Jésus Christ,

  Seigneur Dieu, Agneau de Dieu, le Fils du Père ;

  toi qui enlèves le péché du monde, prends pitié de nous,

  toi qui enlèves le péché du monde, reçois notre prière ;

  toi qui es assis à la droite du Père, prends pitié de nous.

  Car toi seul es saint, toi seul es Seigneur,

  toi seul es le Très-Haut : Jésus Christ,

  avec le Saint-Esprit,

  dans la gloire de Dieu le Père. 

  AMEN.  R/

 

1e lecture : livre d’Ézékiel (33, 7-9) :

« Si tu n’avertis pas le méchant, c’est à toi que je demanderai compte de son sang. »

 

Psaume 94 :

R/ Aujourd’hui, si vous entendez sa Voix, n’endurcissez pas votre cœur !

 

2e lecture : lettre de saint Paul aux Romains (13, 8-10) :

« Celui qui aime les autres a pleinement accompli la Loi. »

 

Évangile : selon saint Matthieu (18, 15-20) :

« S’il t’écoute, tu as gagné ton frère. »

Profession de foi : Symbole de Nicée-Constantinople

Je crois en un seul Dieu,
le Père Tout-Puissant, Créateur du ciel et de la terre,
de l'univers visible et invisible.

 

Je crois en un seul Seigneur, Jésus-Christ le Fils unique de Dieu,
né du Père avant tous les siècles.
Il est Dieu, né de Dieu, Lumière, née de la Lumière,
vrai Dieu, né du vrai Dieu,
engendré, non pas créé, de même nature que le Père,
et par Lui tout a été fait.
Pour nous les hommes, et pour notre salut, Il descendit du ciel;
par l'Esprit Saint, Il a pris chair de la Vierge Marie,
et S'est fait homme.
Crucifié pour nous sous Ponce Pilate,
Il souffrit sa passion et fut mis au tombeau.
Il ressuscita le troisième jour, conformément aux Écritures,
et Il monta au ciel; Il est assis à la droite du Père.
Il reviendra dans la gloire, pour juger les vivants et les morts;
et son règne n'aura pas de fin. 

 

Je crois en l'Esprit Saint, qui est Seigneur et qui donne la vie;
Il procède du Père et du Fils;
avec le Père et le Fils, Il reçoit même adoration et même gloire;
Il a parlé par les prophètes.

 

Je crois en l'Église, une, sainte, catholique et apostolique.
Je reconnais un seul baptême pour le pardon des péchés.
J'attends la résurrection des morts, et la vie du monde à venir.

AMEN.

 

Prière universelle :

R/ Seigneur, nous te prions.

 

Communion : Orgue

 

Sortie : Louez serviteurs du Seigneur

1. Louez serviteurs du Seigneur, Alléluia,

    Louez le nom du Seigneur, Alléluia.

    Béni soit le nom du Seigneur, Alléluia, Alléluia.

2. Rendons gloire au Seigneur, Alléluia,

    Maintenant et toujours, Alléluia,

    Dans les siècles des siècles. Amen. Alléluia, Alléluia.


MÉDITATION ET PRIÈRE

 

« Si ton frère ou ta sœur a commis un péché, va lui parler seul à seul »

Le Christ nous dit aujourd’hui que la communauté ne doit pas ériger des barrières définitives, elle doit toujours garder les portes ouvertes et la lumière allumée. La communauté chrétienne ne se résigne jamais à la perte définitive d’un frère ou d’une sœur. Elle se montre toujours capable d’accueillir, de pardonner, de se réconcilier, de permettre le retour de celui ou de celle qui s’est éloigné.

Il faut un certain courage pour aller trouver quelqu’un et lui parler de ses lacunes, de ses faiblesses, alors que nous sommes loin d’être parfaits et ne sommes pas exempts de torts. Habituellement, nous faisons le contraire de ce que Jésus nous suggère dans l’Évangile : au lieu de rencontrer la personne et de lui parler discrètement, nous faisons des insinuations malveillantes dans son dos, portons des accusations sournoises, pratiquons allègrement la médisance, détruisons la réputation de l’autre. Le Christ nous dit en ce dimanche : tout ceci n’est pas chrétien.

Le but de la correction fraternelle n’est pas d’humilier, mais de réconcilier. Il ne s’agit pas d’avoir raison et de montrer que nous sommes meilleurs que l’autre : «Si ton frère t’écoute, tu auras gagné ton frère». Voilà le but recherché, le prix de la rencontre, la grande récompense : non pas de gagner un argument, de prévaloir sur l’autre, de l’humilier, mais bien de «gagner son frère en tant que frère». Il ne s’agit pas de la satisfaction mesquine d’avoir raison, mais de la joie de constater que l’ouverture à l’autre a porté fruit.

Lorsque nous rencontrons quelqu’un qui a péché, nous dit le Christ, nous devons avoir la même attitude que le père de l’enfant prodigue qui le reçoit à bras ouverts, montre à tous qu’il est toujours le fils bien-aimé et fait la fête pour tout le village.

«Si tu apportes ton offrande à l’autel et te souviens que ton frère a quelque chose contre toi, laisse là ton offrande, va d’abord te réconcilier avec ton frère, puis reviens présenter ton offrande» (Matthieu 5, 23-24). C’est dans ce climat de réconciliation que le Christ nous invite à la correction fraternelle : Si ton frère ou ta sœur a commis un péché, va lui parler seul à seul...

 

Annonces :

Jeudi 10.09.2020 :              19h30          Réunion du Conseil pastoral à l’aumônerie ;

                                                                     Pour cette raison, pas de messe à St. Andreas 

 

 

 

30 août 2020

22e dimanche du temps ordinaire (A)

« Celui qui veut sauver sa vie la perdra,

mais qui perd sa vie à cause de moi la trouvera. »

******************************************

 

Entrée : Seigneur, rassemble-nous

R/ Seigneur, rassemble-nous 

    Dans la paix de ton amour. 

1. Nos fautes nous séparent,

    Ta grâce nous unit ;

    La joie de ta victoire

    Éclaire notre nuit.  R/

2. Ta croix est la lumière

    Qui nous a rassemblés :

    Ô joie de notre terre,

    Tu nous as rachetés !  R/

 

Gloria :  

R/ Gloire à Dieu au plus haut des cieux,

    et paix sur terre aux hommes qu’il aime.

  Nous te louons, nous te bénissons,

  nous t’adorons, nous te glorifions,

  nous te rendons grâce pour ton immense gloire,

  Seigneur Dieu, Roi du ciel, Dieu le Père tout-puissant.

  Seigneur, Fils unique, Jésus Christ,

  Seigneur Dieu, Agneau de Dieu, le Fils du Père ;

  toi qui enlèves le péché du monde, prends pitié de nous,

  toi qui enlèves le péché du monde, reçois notre prière ;

  toi qui es assis à la droite du Père, prends pitié de nous.

  Car toi seul es saint, toi seul es Seigneur,

  toi seul es le Très-Haut : Jésus Christ,

  avec le Saint-Esprit,

  dans la gloire de Dieu le Père.

  AMEN.  R/

 

1ère lecture : Lecture du livre de Jérémie (20, 7-9) :

« La parole du Seigneur attire sur moi l’insulte. » 

 

Psaume 62 :

R/ Mon âme a soif du Dieu vivant, quand Le verrai-je face à face ?

 

2e lecture : Lecture de la lettre de saint Paul aux Romains (12, 1-2) :

« Présentez votre corps en sacrifice vivant. ». 

 

Évangile : selon saint Matthieu (16, 21-27) :

« Si quelqu’un veut marcher à ma suite, qu’il renonce à lui-même. » 

 

Profession de la foi : Symbole de Nicée-Constantinople

Je crois en un seul Dieu,
le Père Tout-Puissant,

Créateur du ciel et de la terre,
de l'univers visible et invisible.

 

Je crois en un seul Seigneur,

Jésus-Christ le Fils unique de Dieu,
né du Père avant tous les siècles.
Il est Dieu, né de Dieu, Lumière, née de la Lumière,
vrai Dieu, né du vrai Dieu,
engendré, non pas créé, de même nature que le Père,
et par Lui tout a été fait.
Pour nous les hommes, et pour notre salut,

Il descendit du ciel;
par l'Esprit Saint, Il a pris chair de la Vierge Marie,
et S'est fait homme.
Crucifié pour nous sous Ponce Pilate,
Il souffrit sa passion et fut mis au tombeau.
Il ressuscita le troisième jour,

conformément aux Écritures,
et Il monta au ciel;

Il est assis à la droite du Père.
Il reviendra dans la gloire,

pour juger les vivants et les morts;
et son règne n'aura pas de fin.

 

Je crois en l'Esprit Saint,

qui est Seigneur et qui donne la vie;
Il procède du Père et du Fils;
avec le Père et le Fils,

Il reçoit même adoration et même gloire;
Il a parlé par les prophètes.

 

Je crois en l'Église,

une, sainte, catholique et apostolique.
Je reconnais un seul baptême pour le pardon des péchés.
J'attends la résurrection des morts,

et la vie du monde à venir.

AMEN. 

 

Prière universelle :

R/ Accueille au creux de tes mains la prière de tes enfants.

 

Communion : Orgue

 

Action de grâce : Perdre sa vie

Stance :  Perdre sa vie pour accueillir le Christ,

               Se livrer au Christ pour rencontrer le Père,

               Se trouver soi-même comme un don de Dieu.

 

R/ Je te suivrai, Jésus, montre-moi le chemin.

 

1. Qui refuse de prendre sa croix

    N’est pas digne de moi.  R/ 

2. Qui perd sa vie à cause de moi

    La gardera.

 

Sortie : Nous te louons, Dieu Créateur

1. Nous te louons, Dieu Créateur,
    Pour ton amour et pour ton Pain.
    Tu l'as voulu pour notre faim,
    Nous te disons merci, Seigneur.
 

2. Nous te louons, ô notre Dieu,
    Pour ce vrai Pain de charité.
    Greffe en nos cœurs ta sainteté
    Et que ta vie jaillisse en eux !
 


MÉDITATION ET PRIÈRE

 

« Qui veut sauver sa vie la perdra,

mais qui perd sa vie à cause de moi la trouvera » (Mt 16, 25) 

Suivre Jésus exige de notre part que nous acceptions de faire des choix souvent difficiles et exigeants. C’est ce que Jésus veut nous dire en opposant deux attitudes dans l’Évangile de ce dimanche : perdre sa vie ou sauver sa vie. Il nous invite plutôt à la perdre pour mieux la gagner. Le monde dans lequel nous vivons par contre propose un autre message, celui de prendre soin de soi et de ne se préoccuper que de sa propre réussite et de son propre bonheur. C’est pourquoi alors même que les disciples du Christ sont tentés de penser à la manière du monde, de s'appuyer sur les richesses matérielles, de chercher avec ardeur le pouvoir politique et le prestige social, Saint Paul qui a su comment marche notre monde, leur confirme la parole de Jésus quant au choix radical que l’on doit faire en vue du Royaume de Dieu : « Ne prenez pas pour modèle le monde présent, mais transformez-vous en renouvelant votre façon de penser pour discerner quelle est la volonté de Dieu : ce qui est bon, ce qui est capable de lui plaire, ce qui est parfait. » (2ème lecture).

Jésus ne peut pas cacher à ses disciples que le vrai amour pour Dieu et pour les hommes passe par l’oubli et le don total de soi-même. Sa proposition n’est pas une chose facile à accepter. Souvent tout en nous se révolte devant cette perspective de la croix qu’il faut supporter (cfr Pierre dans l’Évangile et Jérémie dans la 1ère lecture). On comprend la réaction à la manière humaine de Pierre et de Jérémie, mais justement à Jésus non plus ça n’a pas été facile : quand il dit qu'il lui faut souffrir beaucoup, il montre qu’il ne va pas de gaîté de cœur vers son destin. Mais courageusement il accepte cette perspective grâce à la communion avec le Père et l’Esprit Saint. Que cela nous encourage à demander la même force de l’Esprit Saint qui a toujours animé Jésus et tous ses disciples pour les aider à remplir leur mission. Puisque Dieu comprend parfaitement notre manque de courage pour supporter nos croix, demandons-lui de nous protéger contre toute forme de lâcheté et de nous rendre capables d’aimer jusqu’à en mourir.

Bon dimanche à tous !

 

Annonces :

Jeudi 03.09.2020 :              09h30          24 heures d’adoration eucharistique à St. Andreas

                                                                     avec la possibilité de se confesser à 18h30

Vendredi 04.09.2020         09h00          Messe à St. Andreas

 

À noter :

Pour les 24 heures d’adoration eucharistique du jeudi 03 septembre 2020, prière de vous inscrire sur la liste Doodle : (http://doodle.com/poll/p6w7dciyzszhmers)

 

 

 

23 août 2020

21e dimanche du temps ordinaire (A)

« Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant ! »

************************************

 

Entrée : Pierre, tu es Pierre - Tu es Petrus

 

1. Je bâtirai mon Église sur cette pierre,
    et la puissance de la mort ne tiendra pas contre elle.

 

Gloria :

R/ Gloria, gloria in excelsis Deo ! Gloria, gloria, Alleluia, Alleluia ! 

 

  Et paix sur la terre aux hommes qu’il aime.

  Nous te louons, nous te bénissons,

  nous t’adorons, nous te glorifions,

  nous te rendons grâce pour ton immense gloire,

  Seigneur Dieu, Roi du ciel, Dieu le Père tout-puissant. 

  Seigneur, Fils unique, Jésus Christ,

  Seigneur Dieu, Agneau de Dieu, le Fils du Père ;

  toi qui enlèves le péché du monde, prends pitié de nous, 

  toi qui enlèves le péché du monde, reçois notre prière ;

  toi qui es assis à la droite du Père, prends pitié de nous. 

  Car toi seul es saint, toi seul es Seigneur,

  toi seul es le Très-Haut : Jésus Christ,

  avec le Saint-Esprit

  dans la gloire de Dieu le Père.

  AMEN.

 

1e lecture : livre d’Isaïe (22, 19-23) :

« Je mettrai sur son épaule la clef de la maison de David. » 

 

Psaume 137 :

R/ Père, je te rends grâce de m’avoir exaucé ! 

 

2e lecture : lettre de saint Paul aux Romains (11, 33-36) :

« Tout est de lui, et par lui, et pour lui. »

 

Évangile : selon saint Matthieu (16, 13-20) :

« Je te donnerai les clefs du Royaume des cieux. » 

 

Profession de foi : Symbole de Nicée-Constantinople

Je crois en un seul Dieu,
le Père Tout-Puissant, Créateur du ciel et de la terre,
de l'univers visible et invisible.

 

Je crois en un seul Seigneur, Jésus-Christ le Fils unique de Dieu,
né du Père avant tous les siècles.
Il est Dieu, né de Dieu, Lumière, née de la Lumière,
vrai Dieu, né du vrai Dieu,
engendré, non pas créé, de même nature que le Père,
et par Lui tout a été fait.
Pour nous les hommes, et pour notre salut, Il descendit du ciel;
par l'Esprit Saint, Il a pris chair de la Vierge Marie,
et S'est fait homme.
Crucifié pour nous sous Ponce Pilate,
Il souffrit sa passion et fut mis au tombeau.
Il ressuscita le troisième jour, conformément aux Écritures,
et Il monta au ciel; Il est assis à la droite du Père.
Il reviendra dans la gloire, pour juger les vivants et les morts;
et son règne n'aura pas de fin. 

 

Je crois en l'Esprit Saint, qui est Seigneur et qui donne la vie;
Il procède du Père et du Fils;
avec le Père et le Fils, Il reçoit même adoration et même gloire;
Il a parlé par les prophètes.

 

Je crois en l'Église, une, sainte, catholique et apostolique.
Je reconnais un seul baptême pour le pardon des péchés.
J'attends la résurrection des morts, et la vie du monde à venir.

AMEN.

 

Prière universelle :

R/ Fais de nous, Seigneur, les témoins de ton amour.

 

Sanctus de Taizé :

R/ Sanctus, Sanctus, Sanctus Dominos, Deus Sabaoth, Deus Sabaoth.

 

 Communion : Orgue 

 

Sortie : Peuple de lumière

R/ Peuple de lumière, baptisé pour témoigner,

    Peuple d’Évangile, appelé pour annoncer

    Les merveilles de Dieu pour tous les vivants.

1. Vous êtes l’Évangile pour vos frères

    Si vous gardez ma Parole

    Pour avancer dans la vérité,

    Bonne Nouvelle pour la terre !  R/

 


MÉDITATION ET PRIÈRE

 

«Et vous, que dites-vous? Pour vous, qui suis-je?» Mt 16,15.

Cette question que Jésus pose à ses disciples pour savoir quel est leur niveau personnel de connaissance de Lui, est aussi posée aux hommes et aux femmes d’aujourd’hui. Le connaître par ouï-dire est sans doute déjà bien. Mais cette connaissance est encore pauvre,  puisqu’ elle n’est pas le résultat d’une conviction personnelle.

Ainsi deux processus semblent se dégager de l’Évangile de ce dimanche : d’abord on connait Jésus par les autres : notre famille, notre communauté, notre société, nos amis ou par simples rumeurs qui circulent. La connaissance qui résulte de ces moyens colporte beaucoup de choses vraies sans doute (Jésus est aussi un grand prophète) ; mais d’autres sont inexactes et risquent d’entrainer les gens dans la confusion. C’est pourquoi un autre processus est nécessaire : l’expérience de rencontre personnelle avec Jésus. Ceci est une grâce que Dieu donne à tous ses enfants, sans exception. C’est pourquoi Jésus fait comprendre à Pierre qu’à moins d’être inspiré par le « Père qui est aux cieux », on ne peut pas savoir qui il est.  Et saint Paul confirme en disant que « tout est de lui, et par lui, et pour lui. » (2ème lecture). Sans expérience de rencontre personnelle avec Jésus, notre foi reste immature.

Enfin, des responsabilités découlent de cette connaissance : le témoignage à ceux qui ne connaissent pas encore Dieu et la collaboration avec Dieu dans son œuvre de salut (fermer et ouvrir ; lier et délier). Tout disciple doit être missionnaire pour aider, par son témoignage, à révéler aux autres qui est Jésus et comment on entre dans le Royaume de son Père. C’est pourquoi, en ce dimanche, la question qui nous est posée est la suivante : à quel niveau sommes-nous dans la connaissance de Jésus et que faisons-nous de cette connaissance pour les autres ? Avec la réponse que chacun peut donner personnellement, demandons à Dieu de nous donner sa grâce de reconnaitre Jésus sur nos chemins de vie.

Bon dimanche à tous ! 

 

À noter :

Le samedi 29 août 2020 à 16h00 : À l’initiative de l’Archidiocèse de Cologne, messe des jeunes (Jugendmesse) en l’église Altenberger Dom sise à Eugen-Heinen-Platz 2, 51519 Odenthal-Altenberg.

 

 

 

16 août 2020

20e dimanche du temps ordinaire (A)

« Femme, grande est ta foi, que tout se passe pour toi comme tu le veux. »

*********************************************************

 

Entrée : Je t'exalte ô Roi mon Dieu

R/ Je t'exalte ô Roi mon Dieu,

    Je bénis ton nom à jamais,
    Je veux te bénir chaque jour,

    Louer ton nom toujours et à jamais !

1. Le Seigneur est tendresse et pitié,
    Il est lent à la colère et plein d'amour,
    Le Seigneur est bonté envers tous,
    Ses tendresses vont à toutes ses œuvres.  R/
2. Que tes œuvres, Seigneur te rendent grâce,
    Que tes amis bénissent ton nom,
    Qu'ils disent la gloire de ton règne,
    Qu'ils parlent ô Dieu de ta prouesse.  R/
3. Le Seigneur est vérité en ses paroles,
    Il est amour en toutes ses œuvres,
    Il retient tous ceux qui tombent,
    Il redresse tous ceux qui sont courbés.

4. Je veux dire la louange du Seigneur,
    Que toute chair bénisse son saint nom,
    Maintenant toujours et à jamais,
    Alléluia, Alléluia.  R/

 

Kyrie : Jésus, berger de toute humanité

1. Jésus, berger de toute humanité

    Tu es venu chercher ceux qui étaient perdus.

R/ Prends pitié de nous, fais-nous revenir,

    Fais nous revenir à toi! Prends pitié de nous!

2. Jésus, berger de toute humanité

    Tu es venu guérir ceux qui étaient malades.  R/

3. Jésus, berger de toute humanité

    Tu es venu sauver ceux qui étaient pécheurs.  R/

 

Gloria :  

R/ Gloire à Dieu et paix sur la terre aux hommes qu’il aime.

    Gloire à Dieu, merveille pour l’homme. Alléluia!

1. Soliste :            Nous te louons,                    Tous :                    nous te louons,

nous t’acclamons,                                              nous t’acclamons.  R/

2. Soliste :            Nous t’adorons,                   Tous :                    nous t’adorons,

nous te chantons,                                               nous te chan tons.  R/

3. Soliste :            Agneau de Dieu,                  Tous :                    Agneau de Dieu,

tu es la paix,                                                        tu es la paix.  R/

4. Soliste :            Tu es vivant,                        Tous :                    tu es vivant,

tu es l’amour,                                                      tu es l’amour.  R/

5. Soliste :            Toi seul es saint,                  Tous :                    toi seul es saint,

toi seul es Dieu,                                                   toi seul es Dieu.  R/

 

1e lecture : livre d’Isaïe (56, 1.6-7) :

« Les étrangers, je les conduirai à ma montagne sainte. » 

 

Psaume 66 (67) :

R/ Que le Seigneur nous bénisse et nous garde,

    Que le Seigneur nous découvre sa Face et nous donne sa Paix ! 

 

2e lecture : lettre de saint Paul aux Romains (11, 13-15.29-32) :

« À l’égard d’Israël, les dons gratuits de Dieu et son appel sont sans repentance. » 

 

Alléluia :

Alléluia, Alléluia (bis), Oli fofossé Lowanté Gnankan. Alléluia, Alléluia ! (bis) 

 

Évangile : selon saint Matthieu (15, 21-28) : « Femme, grande est ta foi. » 

 

Profession de la foi : Symbole des Apôtres

 

Prière universelle :

R/ Seigneur, entends nos prières qui montent de nos cœurs.

 

Offertoire : Tambours et trompettes

R/ Tambours et trompettes retentissent quand nous venons à toi,

    Te présenter les fruits de tous nos travaux, ô Seigneur ! (bis)

1. Qu’avons-nous apporté ? (femmes)

    Les fruits de nos champs (tous)                                         (bis)

    Nos salaires, les biens de nos eaux.

    Seigneur, daigne les accepter et les bénir.  R/

2. Seigneur, nous n’avons rien à t’offrir en ce jour,  

    Mais que ce peu que nous t’offrons soit exaucé. R/                  (bis)

 

Sanctus de Lourdes :

R/ Dieu Saint, Dieu fort, Dieu immortel, béni soit ton nom !
1. Ciel et terre sont remplis de ta gloire !  R/

2. Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur !  R/ 

 

Agnus Dei : Mwana Mbata wa Nzambe (Agneau de Dieu – chant congolais) 

R/ Mwana Mbata wa Nzambe, oko longola biku na bimolongo.

1. Oh yokela biso mawa, yokela biso mawa e.  R/

2. Oh yokela biso mawa, yokela biso mawa e.  R/

3. Oh pesa biso nilé, pesa biso boboto. 

 

Communion : Demeurez en mon amour

R/ Demeurez en mon amour, comme je demeure en vous,

    Ainsi tous reconnaîtront que vous êtes mes amis.

1. Prenez et mangez, c’est mon corps livré pour vous.

    Prenez et buvez, c’est mon sang versé pour vous.  R/

2. Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi et qu’il boive.

    Qui croira en moi, de son sein l’eau jaillira.  R/

3. La gloire de mon Père, c’est que vous portiez du fruit,

    Ayez foi en moi, demandez, vous recevrez.  R/

4. Dieu m’a envoyé, moi aussi je vous envoie.

    Recevez l’Esprit et proclamez le salut.  R/

 

Sortie : Couronnée d’étoiles

R/ Nous te saluons, ô toi Notre Dame,

    Marie, Vierge Sainte que drape le soleil.

    Couronnée d’étoiles, la lune est sous tes pas.

    En toi nous est donnée

    L’aurore du salut. 

1. Marie Ève nouvelle et joie de ton Seigneur,

    Tu as donné naissance à Jésus le Sauveur.

    Par toi nous sont ouvertes les portes du jardin,

    Guide-nous en chemin, Étoile du Matin.  R/

3. Quelle fut la joie d’Ève lorsque tu es montée,

    Plus haut que tous les anges, plus haut que les nuées,

    Et quelle est notre joie, douce Vierge Marie

    De contempler en Toi la promesse de vie.  R/

4. Ô Vierge Immaculée, préservée du péché,

    En ton âme, en ton corps, tu entres dans les cieux.

    Emportée dans la gloire, sainte Reine des cieux,

    Tu nous accueilleras un jour auprès de Dieu.  R/


MÉDITATION ET PRIÈRE

 

Notre prière doit être humble, tenace et confiante

La souffrance nous pousse, si nous avons la foi, à nous tourner vers Dieu et à lui adresser notre prière et quelques fois notre révolte devant son silence. Avec les deux premières lectures de ce dimanche qui rassurent la miséricorde de Dieu pour tous, il est facile de comprendre la pédagogie de Jésus dans l’Évangile: Il nous invite à prier avec humilité, ténacité et confiance.

En effet, par l’attitude de la Cananéenne qui ne se fâche pas et qui répond gentiment en donnant raison à Jésus, nous apprenons à donner raison au Seigneur qui a toujours raison, et à être humble devant sa vision des choses. Quand on se présente devant Lui, il ne faut jamais vouloir avoir raison. Il ne faut jamais se plaindre, et si on le fait, il faut toujours finir par lui dire «Seigneur, que ta volonté soit faite». Cette attitude appelle une autre : la ténacité. Le silence de Dieu nous tourmente parfois. Combien de fois nous nous sommes plaints de ce silence? La Cananéenne elle, s’est prosternée devant Dieu pour l’adorer. Au lieu de se décourager, sa foi a  grandi. C’est qu’elle avait confiance que Dieu ne peut pas ignorer une si bonne prière.

Que la Cananéenne nous serve d’exemple : parfois, nous avons l’impression que nous n’avons que des miettes de la vie, des miettes d’amour ou de considération de la part des autres, des miettes de chance, etc. Ce que Dieu offre suffit amplement. Faisons lui confiance. Que cela nous encourage à Le prier sans nous gêner pour tout ce dont nous avons besoin.

Bon dimanche à tous !

 

 

************************************

BONNES VACANCES

À TOUTES ET À TOUS ! 

 

 

 

 

 

09 août 2020

19e dimanche du temps ordinaire (A)

« Vraiment, tu es le Fils de Dieu ! »

********************************

 

  

 

Entrée : Le Seigneur nous a rassemblés

R/ Le Seigneur nous a rassemblés pour nous dire sa Parole.

    Le Seigneur va nous partager le pain de l’unité.

1. La Parole de Dieu est comme une graine,

    Comme une graine qui germe et qui lève.  R/

2. Et le pain qu’il nous donne est une semence,

    Une semence de vie éternelle.  R/

 

Gloria :

R/ Gloire à Dieu, gloire à Dieu, au plus haut des cieux !

  Et paix sur la terre aux hommes qu’il aime.

  Nous te louons, nous te bénissons,

  nous t’adorons, nous te glorifions,

  nous te rendons grâce pour ton immense gloire.

  Seigneur Dieu, Roi du ciel, Dieu le Père tout-puissant.

  Seigneur, Fils unique, Jésus Christ,

  Seigneur Dieu, Agneau de Dieu, le Fils du Père ;

  toi qui enlèves le péché du monde, prends pitié de nous,

  toi qui enlèves le péché du monde, reçois notre prière ;

  toi qui es assis à la droite du Père, prends pitié de nous.

  Car toi seul es saint,

  toi seul es Seigneur,

  toi seul es le Très-Haut : Jésus Christ,

  avec le Saint-Esprit,

  dans la gloire de Dieu le Père.

  AMEN.  R/

 

1e lecture : Premier livre des Rois (19, 9a. 11-13a) :

« Tiens-toi sur la montagne devant le Seigneur. » 

 

Psaume 84 :

R/ Fais-nous voir, Seigneur, ton amour, que nous soit donné ton salut !

 

2e lecture : lettre de saint Paul aux Romains (9, 1-5) :

« Pour les Juifs, mes frères, je souhaiterais être anathème. »

 

Évangile : selon saint Matthieu (14, 22-33) :

« Ordonne-moi de venir vers toi sur les eaux. »

Profession de la foi : Symbole des Apôtres


Je crois en Dieu, le Père tout-puissant,

Créateur du ciel et de la terre.

Et en Jésus-Christ Son Fils unique,

notre Seigneur;

qui a été conçu du Saint-Esprit,

est né de la Vierge Marie;

a souffert sous Ponce Pilate,

a été crucifié, est mort, et a été enseveli;

est descendu aux enfers,

le troisième jour est ressuscité des morts;

est monté aux cieux,

est assis à la droite de Dieu

le Père tout-puissant,

d'où Il viendra juger les vivants et les morts.

Je crois en l’Esprit Saint,

à la sainte Église Catholique,

à la communion des Saints,

à la rémission des péchés,

à la résurrection de la chair,

à la vie éternelle.

AMEN.

 

 Prière universelle :

R/ Dans ta bonté, Seigneur, prends pitié de nous. 

 

Sanctus :

R/ Saint, Saint, Saint est le Seigneur !
1. Le ciel et la terre sont remplis de ta gloire.
    Hosanna au plus haut des cieux.  R/

2. Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur!
    Hosanna au plus haut des cieux.  R/

 

Communion : Orgue 

 

Sortie : Peuples, criez de joie

1. Peuples, criez de joie et bondissez d'allégresse :
    Le Père envoie le Fils manifester sa tendresse ;
    Ouvrons les yeux : Il est l'image de Dieu
    Pour que chacun Le connaisse.
 

2. Peuples, battez des mains et proclamez votre fête :
    Le Père accueille en Lui ceux que son Verbe rachète ;
    Dans l'Esprit Saint, par qui vous n'êtes plus qu'un,
    Que votre joie soit parfaite.

  


MÉDITATION ET PRIÈRE

 

“Sois sans crainte…”

“Sois sans crainte, petit troupeau…” Ce sont les paroles de Jésus à ses disciples. Cet appel à l’espérance, nous le retrouvons tout au long de la Bible : “Ne crains pas, je suis avec toi…” Quand saint Luc écrit son Évangile, beaucoup sont tentés d’abandonner la foi. Alors, il leur rappelle les paroles de Jésus : “Sois sans crainte, petit troupeau”. Cette image du troupeau est un beau symbole ; elle exprime la vigilance et l’amour de Dieu pour son peuple ; Jésus se présente aux siens dans le rôle du berger qui veille sur chacune de ses brebis ; rien ne saurait les séparer de son, amour.

Cette crainte qui menace le “petit troupeau”, nous la connaissons bien. Nous pensons à nos limites, nos faiblesses, nos péchés. Nous voyons tous les jours qu’il n’est pas facile d’affirmer sa foi dans un monde hostile et indifférent. Mais la Parole de Dieu retentit inlassablement : “Ne crains pas, je suis avec toi. N’aie pas ce regard anxieux car je suis ton Dieu” (Isaïe 43, 1). Comme il l’a fait pour ses Apôtres lors d’une tempête sur le lac, Jésus nous interpelle : “Confiance, je suis là, n’ayez pas peur”. Le même Christ nous rejoint dans les tempêtes de notre vie pour nous rassurer et nous inviter à aller de l’avant.

Le petit troupeau a grandi, mais l’Église du Christ n’en reste pas moins un petit troupeau. Ils sont nombreux ceux qui ne connaissent pas le Christ et ne veulent pas entendre parler de lui. Le Seigneur n’a pas promis le succès ni la puissance à son Église. Il veut simplement qu’elle soit « le sel de la terre » et « le levain dans la pâte ». C’est dans ce monde tel qu’il est que nous avons à témoigner de l’espérance qui nous anime : “Votre Père a trouvé bon de vous donner le Royaume”. Il nous fait cette promesse parce qu’il nous aime tous gratuitement et sans mérite de notre part.

 

INTENTIONS 

Annonces :

Samedi 15.08.2020 :   11h00          Assomption de la Vierge Marie. Messe à St. Andreas

 

Intentions particulières pour :

Duyen PHAM ; Thanh-Lan HOANG

 

Intentions de messe pour :

Toutes les âmes du Purgatoire. 

 

************************************

BONNES VACANCES

À TOUTES ET À TOUS ! 

 

 

 

 

02 août 2020

18e dimanche du temps ordinaire (A)

« Donnez-leur vous-mêmes à manger. »

**********************************

 

Entrée : Ô ma joie et mon espérance

 

Gloria :

 

   Et paix sur la terre aux hommes qu’il aime.

  Nous te louons, nous te bénissons,

  nous t’adorons, nous te glorifions,

  nous te rendons grâce pour ton immense gloire.

  Seigneur Dieu, Roi du ciel, Dieu le Père tout-puissant.

  Seigneur, Fils unique, Jésus Christ,

  Seigneur Dieu, Agneau de Dieu, le Fils du Père ;

  toi qui enlèves le péché du monde, prends pitié de nous,

  toi qui enlèves le péché du monde, reçois notre prière ;

  toi qui es assis à la droite du Père, prends pitié de nous.

  Car toi seul es saint,

  toi seul es Seigneur,

  toi seul es le Très-Haut : Jésus Christ,

  avec le Saint-Esprit,

  dans la gloire de Dieu le Père.

  AMEN.  R/

 

1e lecture : livre d’Isaïe (55, 1-3) : Dieu nourrit son peuple. 

 

Psaume 144 :

R/ Tu ouvres la main : nous voici rassasiés.

 

2e lecture : lettre de saint Paul aux Romains (8, 35. 37-39) :

Rien ne peut nous séparer de l’amour du Christ.

 

Évangile : selon saint Matthieu (14, 13-21) : Jésus nourrit la foule. 

 

Profession de la foi : Symbole des Apôtres

Je crois en Dieu, le Père tout-puissant,

Créateur du ciel et de la terre.

Et en Jésus-Christ Son Fils unique,

notre Seigneur;

qui a été conçu du Saint-Esprit,

est né de la Vierge Marie;

a souffert sous Ponce Pilate,

a été crucifié, est mort, et a été enseveli;

est descendu aux enfers,

le troisième jour est ressuscité des morts;

est monté aux cieux,

est assis à la droite de Dieu

le Père tout-puissant,

d'où Il viendra juger les vivants et les morts.

Je crois en l’Esprit Saint,

à la sainte Église Catholique,

à la communion des Saints,

à la rémission des péchés,

à la résurrection de la chair,

à la vie éternelle.

AMEN. 

 

Prière universelle :

R/ Accueille au creux de tes mains la prière de tes enfants. 

 

Sanctus :

 

Agnus Dei :

 

Communion : Orgue 

 

Sortie : J’irai la voir un jour

 


MÉDITATION ET PRIÈRE

 

Dieu nourrit son peuple

La première lecture et l’Évangile nous parlent de nourriture ou plutôt de manque de nourriture. Le prophète Isaïe s’adresse à des gens désespérés qui vivent en terre d’exil depuis 50 ans. Il les invite à se tourner vers le Seigneur : “Écoutez le Seigneur et vous vivrez”. Leur vie dépend du Seigneur. Ce qu’il leur offre est beaucoup plus important que les frigos bien remplis. C’est Dieu lui-même qui se donne gratuitement et sans mérite de leur part. Nous sommes tous invités à nous en remettre à lui, même dans les situations les plus désespérées.

Dans la seconde lecture, saint Paul nous parle précisément de cette gratuité du don de Dieu en Jésus Christ. Lui-même vit une situation très difficile. Il est persécuté et mis en prison. Mais il pousse un cri de joie car il a découvert la bonté du Seigneur. Même au milieu des pires difficultés, il ne cesse de crier sa confiance, car il sait que rien ne peut le séparer de l’amour de Dieu.

Dans l’Évangile, c’est la promesse d’Isaïe qui se réalise. En Jésus, c’est Dieu qui a vu la misère de son peuple affamé. Il est saisi de pitié devant tous ces gens. Il guérit les infirmes. Il vient pour guérir et donner aux hommes la paix. Il multiplie les pains. Toute la foule a été rassasiée.

En lisant cet Évangile, nous pensons à Marie aux noces de Cana. Elle a vu qu’il n’y avait plus de vin. Elle voit aussi tous nos manques, manques de pain, manques d’amour… Et elle ne cesse d’intercéder auprès de son Fils pour nous et pour notre monde. Et aujourd’hui encore, elle continue à nous dire : “Faites tout ce qu’il vous dira.”

 

 

*******************************

BONNES VACANCES

À TOUTES ET À TOUS ! 

 

 

 

 

 

 

 

 


Permanence 

Raphaël Mutombo se fera une joie de vous accueillir et de vous renseigner, à l'aumônerie Rolandstrasse, 2 – 53179 Bonn:

Lundi 15h - 18h, Jeudi 9h - 12h, Vendredi 9h - 12h

 

Messes

Bonn
Dimanche 11h à St. Andreas
Andreasstrasse Bonn-Rüngsdorf
Autobus 613 et 615
Jeudi 9h à l’aumônerie,
Rolandstrasse, 2 – 53179 Bonn

Cologne
Dimanche 17h Église St. Urban
Ulitzkastrasse 1 – 51063 Köln

 

La vie de la communauté

iconBienvenue
icon Feuille de messe dominicale ou festive
iconEnfants
iconGroupe de priè
iconLa Colombe
iconSacrements
iconChapelet
icon Messes et Informations pratiques
iconChorale
iconGroupe Foi-Aventure
iconGroupes

 
 

Liens vers d'autres communautés catholiques

icon Aumônerie des français à l'étranger
icon Communauté catholique francophone de Karlsruhe
icon Coordination des communautés catholiques francophones en Allemagne
icon Kath. Kirchengemeinde St. Andreas und Evergislus
icon Mission catholique francophone de Francfort
icon Paroisse catholique francophone de Berlin
icon Paroisse catholique francophone de Munich
icon Paroisse francophone de Düsseldorf

 

Liens vers d'autres sites catholiques

icon Chantez on line !
icon Equipes Notre-Dame
icon Fidesco
icon KTO : télévision catholique en français
icon Lectures du jour
icon Notre Dame du Web
icon Prier avec la Bible...
icon Prier en famille
icon Prière des mères

 

Autres liens

icon Consulat général de France à Francfort
icon Consulat général de France à Düsseldorf
icon Plan du quartier

 

Vatican

iconAudience générale du 21 octobre 2020 - Catéchèse : 11. La prière des Psaumes. 2
iconRencontre pour la paix (Basilique de l’Ara Cæli, 20 octobre 2020)
iconAngélus, 18 octobre 2020
iconMessage vidéo du Saint-Père à l'occasion de la Journée mondiale de l'alimentation 2020 (16 octobre 2020)

KTO TV

icon

icon

icon

 
     
Haut de page | | Imprimer / Impressum | Version mobile | RSS Feed | IKSEBK Datenschutz
   
 
   

CONTACT

N'hésitez pas à nous contacter pour tout renseignement :

tél. 0049 228 362 587
fax 0049 228 180 326 14

email : info@ccfbk.de

Merci de votre visite et Ă  bientĂ´t.